Chapitre 179 - La station spatiale

Aller en bas

Chapitre 179 - La station spatiale

Message  Schlangan le Jeu 9 Aoû 2018 - 7:29

Loin des disparitions des deux autres groupes, Yaminiga, Aveline et Michaël étaient en train de visiter l'immense serre se trouvant dans leur station spatiale. Jusqu'à présent, ils n'avaient décelé que des plantes en apparence ordinaire, bien que les nombreuses espèces leur furent inconnues. Michaël restait songur quant aux possiibilités.

Michaël : Croyez-vous que ces plantes donnent des fruits ?
Aveline : Encore en train de penser à de la nourriture ?
Michaël : Il est important de pouvoir s'approvisionner, voyons !
Yaminiga : C'est possible. En attendant, il n'y a pas le moindre panneau par ici, seules ces longues rangées de plantes.
Aveline : Il doit bien y avoir une fin.
Michaël : Toi qui maîtrise l'élément du bois, Aveline, ne peux-tu pas ressentir les plantes, ou quelque chose comme ça ?
Aveline : C'est vrai, je peux voir ça, un instant.

Aveline ferma les yeux et se concentra. Quelques secondes plus tard, elle fit la moue.

Aveline : Il semblerait qu'il y ait encore quelques kilomètres de serre.
Yaminiga : Dans ce cas, pressons le pas, et allons voir de l'autre côté.
Michaël : Très bien.

Le groupe reprit donc sa marche, continuant de parcourir la gigantesque serre. Bien qu'ils avaient décidé de presser le pas, ils tâchèrent de ne pas s'épuiser, et mirent donc plusieurs dizaines de minutes avant d'arriver à l'autre extrémité de la serre. Ils atteignirent ainsi une porte, verrouillée par une combinaison.

Michaël : Je suppose que nous n'avons pas le code de la porte.
Aveline : En avons-nous vraiment besoin ?
Michaël : Eh bien... A moins que tu ne souhaites faire demi-tour, oui.
Aveline : Allons, à notre niveau, tu ne crois pas qu'une simple porte puisse nous résister ?
Michaël : Ah oui, vu sous cet angle.

Aveline tendit un doigt vers la porte, et fit apparaître des feuilles, dans l'intention de détruire l'obstacle. Néanmoins, les feuilles s'écrasèrent sur la porte, sans lui infliger de dommages.

Aveline : QUOI ?!
Yaminiga : Intéressant. Elle semble plus solide que nous ne pourrions le penser.
Michaël : On dirait. Quoique... je vais tester aussi. KUROI KYOUJYAKU. YAMI NO SEIRYUU WO KEN.

S'entourant de l'aura noire de niveau un, Michaël expédia son dragon d'énergie négative sur la porte, qui encaissa également le coup.

Michaël : Ce n'est clairement pas une porte ordinaire.
Aveline : Invraisemblable.
Yaminiga : Toutefois, ce n'est pas un problème.
Michaël : Tu as le code ?
Yaminiga : Non, mais je n'en ai pas besoin.
Aveline : Si on utilise plus de puissance, nous pourrions détruire la station.
Michaël : Oui, ce n'est pas le moment d'utiliser des techniques destructrices de planètes.
Yaminiga : Il n'y a nullement besoin de puissance pour que je puisse passer cette porte.
Michaël : Comment, alors ?
Yaminiga : Comme ceci.

Yaminiga se transforma en ombre, et s'enfonça dans le sol. Puis, son ombre se glissa sous l'interstice entre la porte et le sol, et elle passa de l'autre côté. Reprenant sa forme solide, elle appuya sur un bouton de l'autre côté de la porte, l'ouvrant pour ses deux alliés.

Yaminiga : Et voilà.
Michaël : Ah oui, c'est plutôt pratique.
Aveline : Certes.

Le groupe entra donc dans la salle maintenant ouverte, découvrant une sorte de salle de contrôle. De multiples panneaux de commande se trouvaient sur les côtés, tandis qu'un plan tridimensionnel de la station était au centre. Pendant que Michaël s'intéressait aux commandes, Yaminiga ibservait le plan. Elle trouva ainsi leur position, juste après l'énorme couloir qui n'était autre que la serre. Elle remarqua alors qu'un tunnel semblait partir de la serre, descendant vers le cœur de la station, seul chemin amenant vers une zone partiellement occultée sur la carte.

Yaminiga : Il semblerait qu'il y ait quelque chose au centre de cette station, mais la carte n'indique pas quoi.
Aveline : Ah oui ? Il y a plein de commandes qui semblent associées à la gestion des lumières de mon côté.
Michaël : Ici ce sont visiblement les contrôles des portes. Il y en a quelques unes de déverouillées, mais la plupart sont bloquées.
Yaminiga : Nous devrions débloquer celles qui sont à l'intérieur.
Michaël : Ok.

Michaël appuya sur un bouton, et une fenêtre s'ouvrit dans la pièce, qui menait... vers l'espace. L'air de la pièce commença ainsi à s'échapper, et Michaël dut s'empresser de rappuyer sur le bouton pour refermer la fenêtre.

Aveline : Tu pourrais faire attention à ce que tu fais !
Yaminiga : Heureusement que j'avais dit les portes intérieures...
Michaël : J'aimerais bien vous y voir, il y a beaucoup trop d'interrupteurs !

Après une analyse plus minutieuse des interrupteurs, le groupe finit par réaliser que les interrupteurs présentaient des couleurs indiquant le type de porte, comprenant celles intérieur, extérieur, ou celles protégées par code. Un interrupteur était toutefois différent des autres. Lorsque Yaminiga le pressa, celui-ci se remit en position précédente automatiquement.

Yaminiga : Etrange.
Michaël : Oui, plutôt.
Aveline : Tiens, sur la carte, quelque chose a changé.
Yaminiga : Ah oui ? Quoi donc ?
Aveline : Quelque chose est apparu dans la serre, et le tunnel menant vers le cœur semble être ouvert.
Michaël : Et qu'est-ce qui est apparu ?
Aveline : La lettre L.
Yaminiga : Cela doit signifier quelque chose. Je propose que nous allions voir, ce cœur m'intrigue.
Michaël : Bonne idée.

Quittant la salle de contrôles, le groupe retourna donc dans la gigantesque salle de la serre. A peine arrivés, ils comprirent aussitôt ce que le L signifiait.

Aveline : C'est une mauvaise blague ?
Yaminiga : Donc l'accès au cœur est maintenant protégé...
Michaël : Par un labyrinthe.

Les différents bacs de la serre s'étaient tous déplacés, formant maintenant un labyrinthe. Avant de s'engager dedans, le groupe commença à réfléchir à la meilleur démarche à adopter.

Michaël : Où se trouve l'entrée que nous cherchons ?
Yaminiga : En plein milieu de la salle.
Aveline : Donc il nous faut trouver le chemin.
Michaël : Tu ne peux pas contrôler les plantes pour qu'elles s'écartent ?
Aveline : La configuration entière de la salle à dû changer, il faudrait que je contrôle le métal de la pièce en plus, et vu la résistance de la pièce, je ne suis pas sûre de pouvoir.
Michaël : Hmm.
Yaminiga : Avoir une vue de dessus pour nous aider.
Michaël : Ah, mais ça je peux le faire.
Aveline : Ah oui ? Je n'arrive pas à léviter ici non plus.
Yaminiga : De même.
Michaël : Pas besoin de lévitation.

Michaël se transforma en Tenryuma, déployant ainsi sa forme angelo-démono-draconique. Battant des ailes, il put s'envoler.

Aveline : ...
Yaminiga : Dès que tu as trouvé le chemin, guide-nous.
Michaël : Oui, mais ça ne va pas être simple, le labyrinthe est aussi long que la salle.
Aveline : Essayons d'éviter les cul-de-sacs, cela nous fera déjà progresser.
Yaminiga : Je suppose que tu ne peux pas nous porter de l'autre côté ?
Michaël : Non, déjà battre des ailes demande plus d'efforts que d'ordinaire, la gravité doit être spéciale ici.

Ainsi, tandis que Michaël parcourait les airs, en s'efforçant de guider les deux déesses, le groupe put progresser petit à petit au sein du labyrinthe. Après presque une heure de trajet, le trio finit par atteindre une sorte de plaque d'égouts en plein milieu du labyrinthe.

Yaminiga : Il semblerait que ce soit ici.
Michaël : Je ne vois pasl a moindre prise pour la soulever.
Aveline : Vu la petite quantité de métal, cette fois-ci je peux le faire.

Aveline leva la main, et la plaque se souleva, puis elle la déposa sur le côté. Une échelle se dévoila, permettant de descendre dans le tunnel observé sur la carte de la station. La descente dura quelques minutes, amenant le groupe dans une grande salle circulaire. Au milieu de cette salle se trouvait une barrière d'énergie, avec une porte.

Michaël : Un nouvel obstacle.
Yaminiga : Une porte dans une barrière d'énergie, voyons cela.

Yaminiga s'approcha de la porte et tenta de la pousser, ou de tirer dessus, ce qui fut sans effet. Elle se recula alors un peu, et envoya un éclair sur la barrière. L'éclair fut absorbé, mais un bruit métallique se fit entendre. Juste après, un bruit de frottement commença à résonner.

Aveline : Ça ne me dit rien qui vaille.
Michaël : Quelque chose approche. Soyez sur vos gardes.
Yaminiga : Le son semble provenir du tunnel que nous avons descendu.

Quelques instants plus tard, des racines sortirent du tunnel, et une créature humanoïde recouverte d'écorce en émergea. Les murs de la salle se mirent alors à s'enfoncer dans le sol, dévoilant des vitres permettant de bien voir l'étoile à proximité de la station. Avant que le groupe n'ait le temps de se concerter, la créature tendit un bras vers eux, allongeant ses membres avec de nouvelles racines. Les trois visés bondirent sur le côté, esquivant l'attaque. Yaminiga envoya alors une boule d'ombre sur la plante, qui la dévia d'un coup de bras. Aveline créa alors des lianes pour l'immobiliser, mais celles-ci furent déchirées.

Michaël : Les plantes craignent le feu. RYUUJIN NO SUZAKU WO HOUKIBOSHI.

Michaël, qui était toujours en forme Tenryuma, fit s'abattre une comète de flammes sur le végétal, qui fut entraîné dans une explosion. Néanmoins, il en émergea abrité par une coque de bois qui avait encaissé l'impact. La coque se brisa ensuite, retournant dans le corps de la créature. De son corps émergea alors un morceau de métal, qu'elle dirigea vers le soleil.

Yaminiga : Que fait-elle ?
Aveline : Bonne question.

La créature tourna alors le morceau de métal vers le groupe, et un puissant rayon d'énergie en sortit. Aveline créa un mur de métal, et Yaminiga un mur d'ombre pour arrêter l'attaque, mais elles durent activer une aura de niveau deux en même temps pour pouvoir l'encaisser.

Michaël : Nous avons sous-estimé sa force. ZETTAITEKI NAKANTA.
Aveline : Tsk. Une aura suffira quand même. SHOKUBUTSU TAMASHII.
Yaminiga : Oui, mais de niveau trois. KURAYAMIKEI KUROCHITA.

Ainsi munis d'une aura de niveau trois, les trois alliés attaquèrent simultanément la créature. Celle-ci parvenait tout de même à se protéger contre leur différents assauts. Mais cette fois-ci, Aveline créa des lianes d'acier, et saucissonna la créature. Yaminiga leva une main, préparant sa technique Shikurokamisen, à laquelle Michaël vint ajouter l'énergie de son dragon d'énergie négative. L'attaque toucha de plein fouet la créature, qui fut complètement oblitérée, ce qui eut pour effet de faire disparaître la barrière d'énergie en même temps. Le groupe découvrit le même piédestal que les autres.

Aveline : Voilà le bouton Sortie. Appuyons-dessus.

La fenêtre de dialogue avertissement de l'effacement devint visible lorsqu'Aveline appuya sur le bouton. Après une brève concertation, le groupe choisit oui. Ils disparurent alors complètement avec la station.



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6496
Age : 31
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum