Chapitre 181 - La ville binaire

Aller en bas

Chapitre 181 - La ville binaire

Message  Schlangan le Jeu 23 Aoû 2018 - 6:40

Tous avaient disparu. Telle était la conclusion des précédents événements. Pourtant, chacun put ouvrir les yeux. Autour d'eux, leurs alliés, mais aussi une grand salle toute blanche, en forme de dôme. Seul un pupitre était présent, au milieu, sur lequel était posé un orbe bleu.

Katerina : Hmf. On est où là ?
Yaminiga : Il semblerait que nous soyons tous là. Pourtant, nous n'étions pas ensemble précédemment.
Van't Folth : C'est peut être de notre faute, nous avons entraîné l'effacement de la forêt dans laquelle nous nous trouvions.
Sarah : Une forêt ? On était dans une forge énorme nous.
Van't Folth : Ah. Donc il y avait plusieurs groupes, à des endroits différents.
Michaël : Aveline, Yaminiga et moi-même étions dans une station spatiale, que nous avons effacé également.
Shikurina : Pour nous, il s'agissait du zone de geysers. Je suppose que chacun a procédé à l'effacement de la zone, et s'est retrouvé ici.
Aveline : Une salle vide avec cet orbe au milieu, ça ne vous rappelle rien ?
Holten : C'est ce qu'il y avait quand nous sommes arrivés sur le disque.
Van't Folth : Donc nous n'avons pas d'autre choix que de le réactiver.

Van't Folth s'approcha de l'orbe, et, comme la première fois, celui-ci s'activa, faisant place à l'hologramme déjà vu auparavant.

Hologramme : Vous revoilà tous. Merci d'avoir rempli le stage de vérification.
Sarah : Le stage de vérification ?
Hologramme : Oui. Ces différents mondes ont été créés en fonction de vos capacités respectives. Par exemple, Kintansen et le métal, Sarah et les katana, avec Zintaih le feu, donnant une forge.
Zintaih : Ah.
Hologramme : Il en va de même pour vous tous. Je pense que vous pouvez comprendre facilement les spécificités des stages que vous avez traversé.
Michaël : Mais pourquoi cette vérification ?
Hologramme : Tout a été créé en fonction de vos souvenirs propres. Néanmoins, certains éléments indésirables pourraient avoir modifié leurs propres souvenirs pour s'infiltrer. Vous avez donc été mis à l'épreuve en fonction des capacités de vos propre souvenirs.
Aveline : Cela importe peu. Nous sommes ici pour les antémentaires !
Hologramme : Bien sûr, bien sûr. Et puisque vous avez passé le stage de vérification, vous allez pouvoir entrer dans notre magnifique ville. Et vous comprendrez que vous y êtes à l'abri, et que votre quête de pouvoir ne servira à rien, vu que vous serez à l'abri de tout.
Yaminiga : Nous ne nous laisserons pas enfermer.
Hologramme : Je ne veux surtout pas qu'il y ait de méprise. Sachez que vous serez libre de repartir quand vous le voulez. Si les antémentaires veulent vous suivre, ils le pourront. Mais vous verrez par vous-même, ils sont bien mieux là où ils sont, vu que la planète Chulbalji a été compromise.
Tous : ...
Hologramme : Et sans plus tarder, je vais vous envoyer en ville. Et comme preuve de ma bonne foi, vous serez installé dans le même secteur que les antémentaires.

Des rayons de lumière partirent de l'orbe central, frappant tout le monde, et les téléportant de nouveau. Cette fois-ci, le groupe se retrouva dans un hall, devant un comptoir. Sur ce comptoir se trouvait une enveloppe adressée à chacun des membres du groupe. A l'intérieur des enveloppes se trouvait une clé, et un message de bienvenue.

Sarah : Pff, ça ne sert à rien ce truc, allons plutôt trouver les antémentaires.
Yaminiga : Repérer les lieux pourrait être utile quand même. Cela fait plusieurs fois que nous avons été téléportés, sans que nous puissions nous opposer à la téléportation.
Aveline : En effet, et c'est agaçant.
Michaël : Allons donc voir ces pièces, puis rendez-vous ici dans 10 minutes.

Chacun se dirigea donc vers sa pièce. Michaël et Katerina avaient été placés dans la même chambre, tandis que les autres avient tous une chambre seule. Par contre, la chambre d'Holten était double, mais il n'y avait personne dedans. Après avoir fait le tour des commodités, tous se réunirent dans le hall comme convenu.

Kintansen : Une chambre par personne, donc.
Michaël : Non, Katerina et moi avons une chambre à nous deux, comme s'ils savaient déjà notre statut mari et femme.
Holten : Ah, ma chambre est double aussi, mais il n'y avait personne, serait-ce pour Izaa dans ce cas ?
Michaël : Probablement. Je n'aime pas le fait qu'ils sachent tout de nous comme ça.
Shikurina : Allons donc visiter maintenant, voyons où nous sommes.

Le groupe quitta donc le hall, pour déboucher sur un trottoir dans une grande rue, dans une ville avec de nombreux gratte-ciels. Des gens, en apparence ordinaire, se déplaçaient dans la rue. Des voitures circulaient sur la route.

Bikari : Jusque là, on dirait une ville normale.
Katerina : Mouais. De quel côté va-t-on ?
Michaël : Sarah, peux-tu repérer l'énergie d'Izaa ?
Sarah : Je vais essayer. KAKUSHI TSUIJAKU.

Sarah mit sa main sur le sol, et employa sa technique de Shinigami pour trouver l'antémentaire. Ceci fonctionna sans aucun problème, et le groupe partit donc dans la direction indiquée. Leur marche les fit s'éloigner de la rue principale, les amenant dans une ruelle. Un cri résonna alors un peu plus loin, ce qui fit sourire Yaminiga.

Yaminiga : C'est toujours dans ce genre de ruelles que le véritable visage d'une ville apparaît.
Michaël : Allons voir.

Le groupe découvrit alors un homme en costume-cravate, à genoux, menacé par un individu en haillons, armé d'un couteau.

Homme agresseur : Allez ! Donne-moi tes octets !
Homme agressé : Je n'en ai pas sur moi ! Arrêtez !
Homme agresseur : Ne mens pas, tu n'as qu'à me donner une partie de ton espérance de vie !
Homme agressé : Non ! Tout mais pas ça !
Homme agresseur : Tu préfères mourir à la place ?!

Ce spectacle agaçait Katerina, qui s'avança et assomma d'un seul coup l'agresseur. L'agressé en resta bouche bée.

Homme agressé : M... Merci.
Katerina : Peuh. Il m'énervait juste.
Van't Folth : Est-ce que vous allez bien ?
Homme agressé : Oui... oui.
Bikari : Que voulez cet homme ?
Homme agressé : Mes octets, bien entendu.
Voice : Vos octets ?
Homme agressé : Eh bien oui, mes octets. Quoi d'autre pourrait-il vouloir ?
Mokukin : Que sont ces octets dont vous parlez ?
Homme agressé : Heu... vous débarquez d'où ? C'est l'unité de base pour toute action.
Michaël : Une sorte de monnaie ? Nous venons d'arriver en ville.
Homme agressé : Ah, c'est pour ça. Eh bien oui, chaque personne possède des octets, qui sont dépensés pour la nourriture, etc.
Katerina : C'est donc ça, c'était donc du racket.
Homme agressé : Oui. Mais bon votre intervention m'embête un peu.
Voice : Pourquoi ?
Homme agressé : Voyez-vous, je comptais m'emparer des siens, mais je ne peux pas faire ça avec des témoins. Donc, je vais devoir prendre les votres également.
Kintansen : Admettons que vous en soyez capable, nous ne savons même pas comment les utiliser.
Homme agressé : Oui, je vois ça, ce qui sera d'autant plus facile pour moi !

L'homme agressé se releva aisément et fit craquer ses doigts. Son attitude fit rigoler Katerina.

Katerina : Sérieusement ? Ok, je vais jouer avec toi.
Homme agressif : Voyons un peu... Je vais vous donner une autre information intéressante. Il y a deux types d'octets. Les octets blancs, qui sont ceux que l'on utilise comme "monnaie", et les octets noirs qui sont utilisés pour accroître ses capacités physiques. Cela inclut l'espérance de vie de chacun.
Katerina : Et donc ?
Homme agressif : Je collectionne les octets noirs, donc je suis beaucoup plus fort que des personnes lambda comme vous.
Katerina : Ah oui ? Allons bon. Je vais donc y aller doucement avec toi.

Katerina s'avança vers l'homme agressif, et lui donna un coup de pied. L'homme ne parvint pas à bloquer à temps, et fut propulsé plusieurs mètres plus loin. Il se releva, surpris.

Homme agressif : Sérieusement ? Vous n'y connaissez vraiment rien ?
Katerina : Il n'écoute pas.
Homme agressif : Vous allez me rapporter un paquet d'octets. Vu la puissance du coup, il y en a au moins 200 !
Michaël : Apparemment, tu vaux 200 octets, Katerina.
Van't Folth : Un petit fichier en somme.
Katerina : Hey !
Homme agressif : A mon tour. Voici la force que j'ai acquise. Activation octets noirs.

Juste après qu'il ait prononcé cette phrase, l'énergie de l'homme agressif s'accrut tout à coup. Il fonça alors sur Katerina, et commença à donner plusieurs coups. Katerina les para difficilement, et fut finalement frappé dans le ventre. Elle envoya alors un dragon de feu sur son ennemi, qui contra avec un éclair.

Katerina : Il cachait bien son jeu.
Homme agressif : Eh oui ! Avec ce que j'ai accumulé, je vaux 875 octets ! Et je vais bientôt atteindre le palier supérieur grâce à toi !
Katerina : Pff. C'est ton maximum ? A moi alors. KUROI KYOUJYAKU.

Katerina s'entoura de l'aura noire, et fonça de nouveau sur l'ennemi. Esquivant avec aise un coup, elle le frappa avec Kuroshine de plein fouet. L'homme agressif resta toutefois conscient, s'étant mis en garde, mais dans un piteux état.

Homme agressif : M... mais.... C'est... au moins à 1000...
Katerina : Dommage, hein ? Tu as choisi le mauvais adversaire !

Katerina donna un coup de poing dans le ventre de l'homme, qui s'évanouit. Puis elle se retourna vers le groupe.

Mokukin : Donc nous avons appris que nous valons une certaine valeur en octets, en fonction de notre puissance.
Kintansen : Et il semble que nous puissions récupérer cette valeur. Mais nous ignorons comment.
Katerina : Je ne sens pas de changement.
Michaël : Tu n'aurais pas dû l'assommer, il aurait peut-être pu nous le dire.
???? : Nous ne pouvons pas, seuls les habitants innés de cette ville le peuvent.

Le groupe se retourna, pour découvrir Izaa, accompagnée de Mugu.

Holten : Izaa !
Izaa : Nous devons partir vite, ce bruit de combat va attirer les chasseurs d'octets.
Sarah : Les chasseurs d'octets ?
Izaa : Oui, pareil que ce type, mais en beaucoup plus fort... Tellement fort, qu'ils ont pu me dépouiller sans mal de ma puissance.
Tous : Quoi ?!
Izaa : Et si ça continue, tous les antémentaire de la ville subiront le même sort. Venez avec moi, je les ai trouvé, mais la situation est critique !


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6494
Age : 31
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum