Chapitre 178 - La forge infernale

Aller en bas

Chapitre 178 - La forge infernale

Message  Schlangan le Jeu 2 Aoû 2018 - 6:46

Alors que Van't Folth, Mokukin et Katerina avaient disparu, intéressons-nous maintenant au devenir d'un autre groupe. Sarah, Zintaih et Kintansen étaient confrontés aux gigantesques forges faisant un bruit assourdissant et dégageant une chaleur colossale.

Kintansen : Mais qu'est-ce que ça veut dire que ça ?
Sarah : Je n'en ai aucune idée, mais nous sommes obligés de crier pour nous entendre !
Zintaih : On dirait que ce sont des forges, mais qui travaillent sur quoi ?

Le groupe se rapprocha de l'une des enclumes, qui dégageait des étincelles semblant dangereuses. Sarah en évita une de justesse. Zintaih sauta pour mieux voir, et resta perplexe quant au résultat.

Zintaih : C'est complètement invrasemblable !
Sarah : Qu'est-ce que tu as vu ?
Zintaih : Une épée.
Kintansen : Une épée ? Mais en quoi est-ce invraisemblable ?
Zintaih : Eh bien, vu la taille de l'enclume...
Sarah : Une grande épée, super, il suffit d'un rien pour t'impressionner...
Zintaih : Mais non, vous ne comprenez pas !
Kintansen : Explique toi mieux dans ce cas là.
Zintaih : L'enclume est gigantesque, mais l'épée, elle... est de taille normale.
Sarah : Hein ?
Zintaih : Des marteaux gigantesques frappent l'enclume, mais pour une épée de notre taille, c'est... invraisemblable.
Kintansen : Hmm, je ne vois qu'une explication à cela : c'est peut être un métal qui demande une puissance colossale pour être forgé.
Zintaih : Continuons de visiter.

Le groupe continua donc sa progression, croisant de nouvelles enclumes. Puis, ils se rapprochèrent des bacs de trempage. A ce moment là, Zintaih se mit à eternuer.

Zintaih : Brrr.... Il fait froid ici !
Sarah : Qu'est-ce que tu racontes encore comme aberration ?
Kintansen : Non, attends, la température est beaucoup plus basse tout à coup.

En se rapprochant, Sarah comprit que les deux autres ne plaisantanet pas; une couche de vapeur s'était formée, signe d'une transition forte entre températures. L'air se refraîchit extrêmement, jusqu'à ce que le souffle de chacun des membres du groupe devint blanchâtre. Certains bacs de trempe étaient complètement gelés.

Zintaih : Ça caille maintenant ! C'est quoi ça encore !
Kintansen : Si ce sont des bacs pour la trempe, cela signifie que le métal qu'ils travaillent a besoin d'une température extrêmement basse pour figer instantanément sa structure.
Zintaih : C'est quoi ce charabia ?
Kintansen : Pour améliorer un métal, le chauffer et le plonger dans l'eau pour le refroidir rapidement améliore ses propriétés. On appelle ça la trempe.
Zintaih : Ah.
Sarah : Donc une énergie énorme pour travailler le métal, puis une température très basse pour le tremper ?
Kintansen : C'est ça. Nous n'avons pas encore vu ce qui faisait fondre le métal. Mais si cela continue comme ça, j'ose à peine imaginer les températures qu'ils doivent atteindre.

Reprenant leur marche, les trois explorateurs traversèrent une autre zone de vapeur, à la suite de laquelle la température montait, pour retrouver les seuils précédents. Encore une fois, le groupe passa à côté de nombreuses enclumes. Puis, au bout de quelques minutes, Sarah s'arrêta.

Sarah : C'est moi où... il fait encore plus chaud ? Je n'en peux plus.
Kintansen : Comme nous avons traversé une zone glaciale, l'écart ressenti est encore pire.
Zintaih : Ne faites pas les chochottes, en avant !

Difficilement, le groupe continua, jusqu'à ce que Kintansen s'arrête à son tour.

Kintansen : Non, même pour moi c'est trop.
Zintaih : Il faut dire que tu te balades avec une armure en métal aussi, quelle idée à cette température !
Kintansen : Ne t'en fait pas pour ça, j'ai remodelé l'armure pour qu'elle évacue la chaleur, c'est ce qui m'a permis de tenir jusque là, mais même ça ne suffit plus.
Zintaih : Pourtant on dirait qu'il y a quelque chose là-bas.
Sarah : Et bien va voir et dis nous ce que tu vois !
Zintaih : Bon, ok.

Zintaih laissa donc les deux en surchauffe, et se rendit vers ce qu'il avait vu; une source de lumière beaucoup plus intense. Arrivé sur place, il venait de trouver les fameux bacs de métal en fusion dont Kintansen avait soupçonné l'existence. Zintaih fit donc demi-tour pour rapporter ses trouvailles.

Zintaih : Tu avais raison, ils font bien fondre le métal là-bas.
Kintansen : C'est pourquoi la température ne cesse de grimper quand on s'en approche. A combien c'est ?
Zintaih : A vue de nez, facilement la température extérieure d'une géante bleue. Je ne suis pas sûr de pouvoir y résister bien longtemps non plus.
Sarah : Ok, donc nous sommes dans une forge épouvantable, super. Et maintenant ?
Kintansen : Jusqu'à présent, nous n'avons croisé personne, et surtout pas les personnes qui étaient avec nous sur la planète disque. Pourtant, cette forge doit bien servir à quelqu'un.
Sarah : Dans ce cas, essayons de voir si je peux détecter quelqu'un. KAKUSHI TSUIJAKU.

Sarah mit ses mains au-dessus du sol, et fit apparaître le cercle d'énergie indicateur de position. Une fois que les chiffres euren défilé un petit peu, ceux-ci s'arrêtèrent.

Zintaih : Alors ?
Sarah : Il y a bien une source d'énergie, mais c'est loin d'ici.
Kintansen : Nous allons finir déshydratés à ce rythme. Je ne suis pas sûr que nous puissions tenir la distance.
Zintaih : Je n'ai qu'à créer un couloir de flammes qui bloquera la chaleur.
Sarah : Tu peux faire ça ?!
Zintaih : Bien sûr, rediriger la chaleur est simple.
Kintansen : Et tu ne pouvais pas faire ça plus tôt, ô andouille ?
Zintaih : La chaleur ne me dérangerait pas.

Sarah donna un coup de pied à Zintaih, le faisant tomber au sol, et Kintansen dut l'attraper avant qu'elle ne matraque de coups le général déchu. Ce dernier se releva chancelant, et créa la protection annoncée. Aussitôt, la température chuta, rendant l'air bien plus repisrable pour Sarah et Kintansen.

Sarah : Enfin.
Kintansen : Oui, ce n'est pas trop tôt.
Zintaih : ...

Le groupe se dirigea donc vers la source de l'énergie détectée par Sarah. Le trajet se déroula sans encombres, puis le groupe arriva devant une porte, menant à un sas. Sarah appuya sur le bouton et le sas s'ouvrit. A l'intérieur la température fut réajustée, et ils purent pénétrer dans un nouveau couloir. Celui-ci semblait complètement neuf, dépourvu de la moindre trace de poussières. Au bout du couloir, une nouvelle porte attendait le groupe. Celle-ci s'ouvrit sans difficulté, menant cette fois à une sorte d'arène, au centre de laquelle se trouvait une barrière énergétique, munie d'une porte. Intrigué, Zintaih s'en approcha et tenta de pousser la porte de la barrière, sans aucun effet notable.

Sarah : Pff, qu'est-ce que tu fous ?
Zintaih : Eh bien, une porte, c'est fait pour s'ouvrir, non ?
Sarah : Oui, bien sûr, mais si ça ne veut pas, c'est comme ça que l'on fait : RAIKÔHÔ !

Sans aucun ménagement, Sarah envoya le sort de Shinigami droit sur la barrière, qui absorba l'énergie. A ce moment là, le sable de l'arène se mit en mouvement, et commença à s'agglomérer pour former une sorte de Samouraï. Un tuyau au-dessus de l'arène déversa alors une sorte de lave bleue, qui vint recouvrir l'agglomérat, finissant par représenter un samouraï de verre. Deux épées tombèrent alors du tuyau, et le samouraï les ramassa, avant de les embraser de flammes bleues.

Zintaih : Tiens, ça ressemble aux épées que j'ai vu.
Kintansen : Nous avons donc trouvé une utilité à celles-ci, c'est un progrès.
Sarah : Mouais. Mais ce truc n'a pas l'air amical.

Effectivement, le samouraï décida soudainement de bondir vers le groupe, épées en avant. Se dispersant, Sarah, Kintansen et Zintaih purent esquiver l'attaque. Le général du feu envoya un dragon de feu sur le samouraï, qui trancha l'attaque en deux. Sarah envoya alors un éclair sur ce dernier, qui le dévia en parant avec son autre épée. Néanmoins, Kintansen restait perplexe.

Kintansen : C'est étrange, les samouraïs ne sont pas censés utiliser des épées. A la limite, un wakizashi et un katana...
Sarah : Tu crois que c'est le moment de se poser ce genre de questions ?!
Kintansen : Eh bien, pourquoi pas ?
Sarah : ...

Sarah dégaina son propre katana et fonça sur le samouraï. Néanmoins, elle fut rapidement submergée par les frappes rapides de son ennemi. Agacée, elle activa son Zenkai et reprit l'assaut. Contre toute-attente, le samouraï parvenait à la suivre à ce niveau.

Zintaih : Voyons ce qu'il dira de ça : AME NO HIDRA NO HOUKIBOSHI !

Zintaih, qui venait d'activer son aura de flammes de niveau deux, fit tomber une pluie de comètes sur la zone. Le samouraï en trancha une à proximité, mais fut frappé par l'explosion d'une deuxième. Il en émergea le bras cassé, mais seul Kintansen avait noté cxe détail, car Sarah s'était retournée vers Zintaih, hargneuse.

Sarah : Non mais ça va pas ?! Tu as failli me toucher avec !
Zintaih : Oh, mais j'étais sûr que tu allais l'éviter, Hiryuzaku t'avait déjà montré cette technique sur l'île du feu il y a longtemps.
Sarah : Tsk.

Le Samouraï venait de foncer sur les deux, mais Kintansen s'interposa, muni de son aura de niveau trois, et de deux épées qu'il avait fait apparaître. Le bras cassé du samouraï l'handicapait, et le général du métal finit par emprisonner les pieds de son adversaire dans un bloc de métal. Sarah et Zintaih activèrent tous deux leurs auras de niveau trois, et attaquèrent simultanément le samouraï, le détruisant complètement. La barrière d'énergie se dissipa alors, laissant apparaître le même piédestal que celui trouvé par l'autre équipe. Leur décision fut hâtivement faite par Sarah, ce qui entraîna leur disparition complète.


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende du Chaos
Légende du Chaos

Masculin
Nombre de messages : 6500
Age : 31
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum